Boudoir

Comment je me sens face à la folie instagram

Ce soir je regardais les statistiques du blog ; rien d’exceptionnel, je n’ai rien d’une grande blogueuse, je n’ai peut-être même rien d’une blogueuse tout court. Mais ces statistiques m’ont réchauffé le cœur, et je me suis dit wow, ce blog je l’aime, c’est mon bébé.

Comparé à beaucoup d’autres, ce blog est insignifiant : quelques milles cinq cents visites chaque mois, à peine une vingtaine de commentaires sous chaque article, c’est vrai c’est peu, mais ces statistiques augmentent chaque mois, doucement, au fil du temps ; et bon sang qu’est-ce que ça me rend heureuse. Une petite chose que j’ai créé de mes petits doigts, et qui évolue sous mes yeux, quelle sensation d’amour, de bonheur, de gratitude.

Je ne serai jamais une grande blogueuse, je ne vivrai jamais de cette activité, mais je m’en fiche car ça reste ma fierté. J’en profite donc pour remercier toutes les personnes qui contribuent à faire vivre ce blog, sans vous j’aurais abandonné depuis longtemps. ♥

 

Photo by Bryan Minear on Unsplash

À côté, j’ai un compte instagram que j’aime aussi beaucoup. Mon application favorite depuis des années, j’y passe de nombreuses heures par jour et j’ai vu au fil du temps ce réseau social cher à mon coeur se détériorer.

J’ai créé mon premier compte instagram en 2012, au début je n’y postais que quelques selfies, puis petit à petit j’ai commencé à partager mon quotidien. De plus en plus, j’essayais de prendre de jolies photos, mais toujours des photos prises sur le tas, pour partager ce que je vivais.

Au bout de quelques années, ce n’était plus assez instagrammable pour moi, je voulais plus. Plus d’échanges, plus de jolies photos, alors j’ai créé un second compte. Au début je ne postais que des photos sur fond blanc. J’aimais beaucoup ça, un rendu lisse, qui plaît à beaucoup de monde, quelque chose d’assez épuré mais toujours d’assez simple.

J’ai fini par ressentir un grand vide, j’avais envie de poster des couchers de soleil, un joli bouquet de fleurs, les paysages de mes vacances, mais ça n’allait pas dans mon feed donc je ne publiais pas ces photos que j’avais aimé prendre.

 

Après une multitude de remises en question, j’ai fini par poster ce que je voulais,  mais j’ai vite arrêté, ce n’était pas assez joli, comme si j’étais prisonnière de tout ça. J’ai l’impression d’être prisonnière de moi-même, prisonnière de ce réseau social et de ce besoin d’avoir un joli rendu pour plaire au plus grand nombre.

Parfois inconsciemment on se prend au jeu, je veux la meilleure photo, le meilleur feed, des abonnés plus présents, plus nombreux. Mais en y réfléchissant, c’est quoi le but final? Avoir 10, 20, 30k d’abonnés? Je ne sais pas si ça m’intéresserait, j’aurais trop peur d’être jugée, méprisée ou que sais-je.. Avoir des partenariats à gogo? Dans quel but? Beaucoup de produits? Honnêtement ça me rendrait malade, j’ai horreur du gaspillage, j’ai déjà du mal à acheter deux fonds de teint en même temps, je mets une éternité à utiliser mes rouges à lèvres, alors je ne saurais que faire d’autant de produits.
Nous sommes tellement à avoir remarqué cette chasse aux abonnés, ce besoin avide de reconnaissance et de produits gratuits, qui passe par un tas de moyens « malhonnêtes » : achat d’abonnés, follow unfollow, instapods. C’est insupportable et ça gâche tout, tout le plaisir qu’on peut ressentir en prenant une petite photo simple d’un moment que l’on apprécie, pour la partager avec des personnes qui sont censées nous apprécier. Finalement ce n’est pas le cas, si ce n’est pas assez instagrammable les abonnés nous quittent rapidement. Bon vent me direz-vous, oui vous avez raison.
Cette chasse aux abonnés, à la notoriété, à la perfection, me parait tellement futile, et loin de la vie réelle. J’ai l’impression que si on n’a pas le dernier produit à la mode on n’intéresse personne, alors que moi j’aime partager des choses simples : les nuages dans le ciel, un goûter avec mon amoureux, ma dernière manucure. Je poste plusieurs fois les mêmes produits, car ce sont des produits que j’aime vraiment, ce n’est pas simplement pour montrer que je les possède. Il n’y a pas beaucoup de diversité car tant que je n’ai pas terminé une partie de mes palettes ou de mes rouges à lèvres, je refuse d’en racheter. Je n’ai absolument pas envie de laisser des centaines d’euros de produits prendre la poussière. Je trouve qu’à l’heure d’Instagram, on consomme beaucoup plus que nécessaire, mais c’est mon avis, ça n’engage que moi. Il m’est arrivé d’acheter un ou deux produits juste pour faire une jolie photo, et avec du recul je trouve ça vraiment bête, la société de consommation dans toute sa splendeur.

 

Photo by Annie Spratt on Unsplash

 

Le problème sur instagram, c’est que l’ambiance est étouffante, on est pris dans une sorte de tourbillon où il faut toujours plus, et où ça ne s’arrête jamais. Ce qui me dérange ce ne sont pas ces personnes qui sont heureuses comme ça, c’est que parfois je me prends au jeu, comme si j’avais besoin de tout ça, c’est plus fort que moi et ça me fatigue car au fond quand je me demande si c’est vraiment ce que je veux, je m’aperçois que non, absolument pas.

J’aime les choses simples, modestes si je puis dire, un peu comme ce blog, comme les photos que je poste sur instagram, les petits plaisirs simples de la vie, sans fioriture, sans « filtre », sans perfection.  Je ne serai jamais une grande blogueuse, et ça me va très bien comme ça. J’adore ma vie comme elle est, j’adore mon blog et mon compte Instagram tels qu’ils sont, j’aime tout ce que ça m’apporte de positif, partenariats compris.

En revanche je déplore le changement de mentalité sur Instagram. Je trouve qu’on ne prend plus le temps d’apprécier et de commenter les posts des autres, il  y a une baisse énorme de l’engagement et je pense que c’est cette course aux abonnés et aux partenariats qui en est responsable, c’est dommage..

 

J’espère que l’ambiance s’améliorera sur Instagram et redeviendra celle des premiers temps, car cette hypocrisie constante et cette chasse aux produits gratuits moi ça m’épuise, ça ne me donne plus envie de passer du temps sur ce réseau social.

 

EDIT : J’en ai eu assez, j’ai supprimé mon compte pour prendre un nouveau départ. Je suis passée d’un peu plus de 2700 abonnés à tout juste une centaine, une centaine de personnes adorables avec qui j’ai de vrais échanges. Je me sens bien mieux qu’avant, je ne me prends plus la tête, je ne me sens plus obligée d’aller sur Instagram pour ne pas perdre d’abonnés. Même si j’aimais beaucoup l’aspect de mon compte et le style que je lui avais donné, je ne regrette rien. Je me rends compte à quel point je m’étais laissée avaler par tout ça, c’est quand même dingue, ça influait vraiment sur mon moral finalement.

 

Je serai ravie d’avoir votre avis sur la question.

Des bisous

Signature 11

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « Comment je me sens face à la folie instagram »

  1. Coucou Loredana !
    Je suis entièrement d’accord avec toi. Je ne suis pas sur insta depuis longtemps mais toute cette frénésie et cette course aux abonnés et l’hypocrisie autour d’insta est fatiguante.
    Si tout le monde pouvait penser comme toi et arrêter de se faire des illusions sur une éventuelle grande carrière de blogueuse ça se passerait mieux à mon avis.
    Bref heureusement qu’il reste quand même des personnes sympa et sincères avec lesquelles j’aime échanger. Ça fait du bien !

    A bientôt

    Laeti

    J'aime

    1. Oui c’est totalement ça, elles sont toutes là à courir après la gloire, à espérer recevoir une tonne de produits gratuits ou des invitations à tel ou tel évènement.. Ca m’énerve, ça me dégoûte même, j’ai toujours eu horreur des profiteurs! Mais comme tu dis heureusement qu’il reste des personnes sincères. J’ai supprimé mon compte, je suis passé de plus de 2700 abonnés à tout juste 100, et je me sens bien mieux ainsi! Je ne me prends plus la tête, j’ai presque plus d’échanges qu’avant, et je n’ai affaire qu’à des personnes adorables, terminé les opportunistes! Ca fait un bien fou!

      Bisous bisous

      J'aime

  2. Coucou! je suis totalement d’accord avec toi pour instagram.. J’ai ressenti un grand changement en seulement quelques mois avec le nouvel algorithme et c’est vrai que l’on peut vite se perdre à vouloir augmenter son nombre de followers parce que oui ça fait toujours plaisir… pour ma part j’ai un petit compte (250 followers) et je poste les photos que j’ai envie de poster et surtout au rythme qui me convient.. En tout cas ça me fait plaisir de lire un article comme le tien! bises

    J'aime

    1. Oui le changement s’est vachement fait ressentir je trouve.. J’en ai eu marre et j’ai supprimé mon compte. J’en ai commencé un nouveau, sur les 2700 abonnés seuls 100 se sont réabonnés, mais au moins il y a de l’échange et je poste sans me prendre la tête.. Des bisous 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Coucou ma belle ! Je suis du même avis que toi, et je suis contente que tu en parles sur ton blog ! J’avais commencé un brouillon dans le même genre, mais je l’ai jamais terminé. Je trouve qu’effectivement c’est toujours une course infinie ! Il faut avoir des likes, des commentaires, des milliers d’abonnés et un feed harmonieux… mais pour quoi au final ? Pour qui ? Pour qu’une marque nous remarque ? Eh ben franchement je m’en fiche. Certes, ça fait plaisir d’avoir des likes et des commentaires et des gens qui nous suivent, mais comme tu dis, au final on perd la vraie essence de ce réseau social. Il y a un temps où je me disais « mince, j’ai plus de 2000 abonnés et à peine une centaine de personnes qui likent mes photos », et je ne comprenais pas. J’essayais de ne pas y prêter attention, mais au final ça me travaillait. Maintenant je sais qu’il y a des groupes qui se likent entre eux, les achats d’abonnés, etc. Et en prenant du recul, je m’en fiche si je ne suis pas contactée par telle ou telle marque. Je blogue parce que j’aime partager, pas parce que j’aime recevoir des produits. Et ça fait du bien de s’en ficher 😉
    Bref, désolée pour le roman, et merci pour ton article ! 🙂

    J'aime

    1. Coucou Roberta Moi aussi ça me travaille pour être honnête, ça m’agace même. Je me dis que je partage des photos que j’aime, que j’ai aimé photographier de telle manière, et améliorer pour avoir un rendu qui me plaît ; et j’adore ça prendre des photos et retoucher les couleurs, mais finalement mon taux d’engagement est de plus en plus faible et ça me rend un peu triste. Tellement triste qu’hier j’ai supprimé toutes mes photos, mais ça me travaille encore. Par moment je me demande si je ne ferais pas mieux de simplement supprimer mon compte, pour me libérer de cet état d’esprit futile. Se rendre triste pour un réseau social, à quel point c’est bête!?
      Surtout que comme tu dis, je me compare à d’autres comptes alors qu’ils se likent entre eux, qu’ils achètent des abonnés et des j’aime.. C’est vraiment idiot, je ne sais pas pourquoi ça m’importe autant.
      Enfin bon, je te rejoins totalement je blogue parce que j’aime partager, j’adore prendre mes photos et écrire mes articles, c’est l’essentiel. Et puis après tout Instagram ça ne reste que du virtuel, c’est pas ça qui te rend heureux dans la vie!
      Désolée pour le roman :p
      Bisous bisous

      J'aime

  4. je suis inscrite que depuis janvier 2016
    j ai peu d abonnées mais des échanges avec ceux la
    je partage mes photos de voyage ou celles de ma vie de banlieusarde
    mais pas de mon appart mais de Paris où je bosse
    je ne poste pas ce que je ne suis pas
    je suis consciente des dérives mais je retiens les échanges , rencontres découvertes grâce à ig
    moi non plus je ne serais pas une grande blogueuse
    mais j aime cet espace qui me ressemble : simple

    J'aime

  5. Coucou ma belle, je suis d’accord avec toi, il y a quelque chose qui cloche avec instagram. C’est mon réseau social préféré mais il y a une course aux abonnés, like, etc… une reconnaissance virtuelle qui est gênante en tout cas tu écris très bien c’est un plaisir de te lire, et pour moi tu es une blogueuse à part entière 😀 des bisous!

    J'aime

  6. Moi aussi je trouve que Instagram a beaucoup trop changé depuis ce changement d’algorithme, les gens ne sont plus aussi impliqués … Je ne suis pas du genre à faire la « chasse aux abonnés », mais quand tu vois que certains jours tu en perds 5, 10 ? C’est décourageant surtout quand tu essayes de faire des jolies photos pour partager ta journée, tes découvertes ou que sais-je encore ! 🙂
    https://beautymakemyhappiness.blogspot.fr/

    J'aime

    1. Mais oui totalement, cette semaine j’en ai perdu 50! Alors c’est sûr ce n’est pas dramatique mais bon tout de même ça m’attriste un peu, ça fait toujours plaisir d’être suivie.. 😦

      J'aime

Cet article vous a plu ? ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s