Boudoir

Mon expérience avec la rhinoplastie : suis-je superficielle?

SUPERFICIELLE?

Aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours eu un nez « crochu ». Je m’en fichais et je vivais totalement bien avec ça, mais arrivée au collège, on a commencé à me le faire remarquer de plus en plus souvent. Les enfants sont vraiment méchants entre eux et ils ne se rendent pas compte du mal qu’ils peuvent faire. Au fil du temps, c’est devenu un complexe de plus en plus grand.

La première fois que j’ai évoqué l’idée de me refaire le nez, je devais avoir 12 ans. Je ne me rappelle plus si je le disais sérieusement, c’était peut-être simplement pour me défendre face aux moqueries ; mais petit à petit cette opération n’était plus un souhait, c’était un réel besoin. Quand je me regarde dans le miroir, je ne vois que ça, ce nez disgracieux au milieu de mon visage, et du coup je me dis que les autres ne voient que ça aussi. Je déteste qu’on me prenne en photo, je ne poste que très rarement des selfies, et les quelques fois où j’ai publié des photos de mon visage sur ce blog, c’était sincèrement à contre coeur. Pire encore, vous allez me prendre pour une dingue, mais quand je vois la photo d’une jolie fille sur instagram, la première chose que je regarde c’est son nez, et je me dis « bon sang, elle a de la chance! »

En relativisant, c’est assez ridicule, il y a tellement pire dans la vie, et j’en ai bien conscience. Simplement quelque chose en moi me fait dire que non, je ne veux pas passer le reste de ma vie avec ce visage. Vous allez me dire que pourtant ce n’est pas grave, que ça se voit à peine, ou que je suis jolie quand même.. On a très souvent essayé de me faire changer d’avis, avec toutes sortes d’arguments – pertinents ou non – mais le complexe a été bien plus fort. J’attends cette opération avec impatience, comme un renouveau, le début de quelque chose. J’ai presque honte en écrivant ce début d’article, parce qu’au final c’est un détail superficiel je suppose, pourtant j’en ressens tellement le besoin au fond de moi, je serais incapable de l’expliquer.

Face à la photo d’une très jolie fille, j’entends souvent des « elle est refaite », comme si ça rassurait un peu les gens de se dire que la beauté suite à la chirurgie ça ne compte pas. Pour moi peu importe qu’une personne soit refaite, si elle se sent mieux dans sa peau. Je pense que chacun fait ce qu’il veut de son argent ou de son corps, et la chirurgie esthétique ne devrait clairement pas être un argument pour rabaisser les autres.

Je me rappelle d’une fois où l’on m’a dit avec agacement que je ne devais pas me faire opérer car ça faisait partie de moi et que grosso modo c’était bien plus facile de se faire opérer que de s’accepter, que c’était un effet de mode et que plus personne n’était naturel de nos jours. Je l’ai très mal pris, car lorsqu’on n’est pas complexé on ne peut pas comprendre, et je trouve ça très déplacé de juger les complexes des autres. D’autant que le mien se trouve au beau milieu de mon visage

Je pense qu’on a tous des complexes, certains peuvent simplement les accepter plus facilement ou mieux les cacher, en tout cas ce n’était pas mon cas. Jusqu’au dernier jour je me surprenais à penser « je déteste vraiment ce nez, je ne suis pas belle ».

 

Malgré tout, c’est une opération qui « change » le visage, et ça peut créer un choc psychologique chez certain(e)s je pense. Si de jeunes personnes lisent cet article, ce n’est pas une décision à prendre à la légère, je pense qu’il faut murement réfléchir afin d’être sincèrement sûr de vouloir le faire et de vouloir le faire pour soi, car si le résultat ne nous plaît pas, il n’y a pas de retour en arrière possible. J’y ai songé durant des années, et je ne l’ai fait que lorsque je me suis sentie prête ; c’est clairement ce que j’aurais à conseiller, d’attendre ce déclic.

 

MES PENSÉES AVANT L’OPERATION

Je commence à rédiger cet article samedi 13 mai 2017, il ne reste que quelques jours avant mon opération. Je ressens un mélange de stress et d’excitation. J’ai hâte de me faire opérer, je suis réellement impatiente, mais en même temps j’ai peur que le chirurgien me rate, peur que le résultat ne me plaise pas ou peur de ne toujours pas me trouver jolie après ça. J’ai aussi peur de la douleur, et des difficultés à respirer les premiers jours.

18 mai : J’ai rendez-vous avec le chirurgien qui va pratiquer l’opération, j’espérais voir une simulation de résultat, pour pouvoir me faire une idée de ce que ça donnera, mais il me dit qu’il ne travaille jamais avec un logiciel de simulation. Je suis un peu déçue et énervée, mais je suis trop près du but pour renoncer.

28 mai : Quelques heures avant l’opération, j’ai beaucoup de mal à me dire que je vais me faire opérer. J’attends ça depuis tellement d’années que je ne réalise pas.
29 mai, jour de l’opération : Aucun stress, beaucoup d’impatience et d’excitation.

 

LES HEURES SUIVANT L’OPERATION

Le réveil suite à l’anesthésie a été horrible, tout mon corps tremblait et je me débattais avec le masque à oxygène car j’avais l’impression de ne pas pouvoir respirer. A peine remontée je me suis sentie mal, et j’ai eu des nausées toute la soirée à cause de l’anesthésie.

J’ai passé la nuit qui a suivi l’opération à la clinique. La nuit a été difficile, j’ai eu énormément de mal à m’endormir, j’étais obligée de respirer par la bouche donc je me réveillais toutes les demies heures tellement j’avais la bouche sèche. Ma tension était très basse et chaque aller-retour aux toilettes était très éprouvant tellement j’avais la tête qui tournait. Par contre je n’ai quasiment pas ressenti de douleurs. Le lendemain le chirurgien m’a enlevé les mèches que j’avais dans le nez. J’avais un peu peur mais ça n’a pas été douloureux, c’est juste très désagréable. En revanche j’ai été déçue quand je me suis rendue compte que je devrais continuer à respirer par la bouche jusqu’au retrait du plâtre.

 

LES JOURS D’APRÈS

Tout mon visage était sensible et enflé : yeux, joues, mâchoires, lèvres, palais et bien évidemment le nez. Puis j’ai eu des bleus sur et sous les yeux.

 

J’ai commencé à ressentir de la douleur quand on m’a enlevé mes perfusions. Je me suis sentie très mal les trois premiers jours : nausées, manque d’appétit, vertiges, visage très douloureux, impossible de dormir.. Je regardais dans le vide en ne pensant à rien, je n’avais envie de rien : ni de dormir, ni de rester éveillée, ni de regarder la télévision, ni de regarder instagram, ni de lire, ni de répondre à mes messages, ni de parler, ni qu’on me touche, envie de rien.

Je me sentais tellement mal que je suis surprise à me dire « mais pourquoi j’ai fait ça ». Au final, plus que la douleur, c’est l’incapacité à respirer par le nez qui était vraiment épuisante les premiers jours. La douleur est présente par période, mais elle est totalement supportable : j’ai cessé les médicaments à partir du quatrième jour (sauf pour dormir) car la codéine me faisait tourner la tête et m’assommait complètement.

Plus que douloureux, je dirais que c’est très désagréable : les fils dans le nez donnent l’impression qu’on est toujours sur le point d’éternuer, ça pique un peu ; j’avais toujours l’impression d’avoir le nez encombré donc ça me donnait constamment envie de me moucher ; et le plâtre me grattait tellement que ça me réveillait la nuit.

Et au niveau des sensations, jusqu’au retrait du plâtre je ne sentais ni les odeurs, ni le goût des aliments.

 

Petite astuce pour la nuit : je conservais un gant de toilette mouillé et un verre d’eau près de mon lit. Le gant de toilette m’aidait à me calmer pendant mes nausées, et soulageait la douleur sur les lèvres et le bas des narines. Et le verre d’eau était complètement indispensable puisque je ne pouvais respirer que par la bouche.

 

LE PLÂTRE

Je l’ai gardé une semaine, il me démangeait é-nor-mé-ment! Heureusement je ne l’ai pas gardé longtemps, j’étais même étonnée de le garder si peu. Me faire retirer le plâtre et les fils a été le plus douloureux de l’opération, j’ai eu l’impression que mon nez partait avec le plâtre, puis.. j’ai pleuré! D’ailleurs le lendemain j’ai ressenti pour la première fois une vraie douleur dans le nez.

Je n’ai pas voulu me regarder tout de suite, j’avais vraiment peur de ne pas aimer le résultat et je me disais que tant qu’il y avait du suspens, il y avait de l’espoir. Quand je me suis regardée, j’ai été déçue, mais mon chirurgien m’avait prévenue, c’est monnaie courante.

Ce que je peux dire sur les jours suivant le retrait du plâtre, c’est que le nez est encore très gonflé, de même que la bouche. Le nez est vraiment très très sensible, surtout à l’extrémité. Et les hématomes sont toujours là. J’avais aussi énormément de peaux mortes, surtout sur le nez et sous les yeux, que j’ai eu beaucoup de mal à retirer à cause de la douleur, pas très gracieux!

 

LES SOINS

Au niveau des soins, j’ai dû faire de nombreux lavages chaque jour au sérum physiologique pendant une semaine afin d’éliminer le sang séché (mes narines ont commencé à se déboucher au quatrième jour), puis suite au retrait du plâtre j’ai arrêté le sérum physiologique, et on m’a donné deux sprays à pulvériser plusieurs fois par jour.

 

PLUSIEURS SEMAINES APRES L’OPERATION

Ça m’a fait drôle au début, je ne réalisais pas vraiment et j’ai eu du mal à m’habituer à mon nouveau visage. Même si objectivement je trouve que c’est beaucoup mieux qu’avant, j’avais l’impression de voir quelqu’un d’autre, j’avais l’impression que c’est passager et que mon nez allait redevenir comme avant, c’est une sensation très étrange.

J’ai gardé les hématomes environ trois semaines et un mois après l’opération, le visage est encore douloureux sous les yeux et évidemment sur le nez. Au niveau des narines, je sens que mon nez est dur et immobile, ça me gratte énormément.

J’éternue souvent, et le froid me fait très mal au nez, ce qui n’est pas l’idéal en pleine canicule avec toutes ces climatisations. Et au niveau de l’extrémité de mon nez, je ne sens toujours rien, c’est comme endormi.

J’ai une cicatrice à l’endroit où j’avais la bosse, et une marque entre mes narines à cause des fils qui n’est pas très gracieuse, j’ai hâte que ça se résorbe! Et en touchant mon nez, je sens un petit trou à l’endroit où se trouvait la bosse, au début ça fait drôle.

 

LES QUESTIONS QUE L’ON ME POSE

Comment j’ai lancé les démarches : j’ai pris rendez-vous chez le chirurgien (ORL) que je souhaitais pour mon opération. Il m’a auscultée, parlé brièvement de l’après puis il m’a donné un devis. Quelques jours après j’ai dû appeler pour fixer une date d’opération, et à partir de là on m’a envoyé un dossier avec un tas de papiers, et on m’a demandé de prendre rendez-vous pour une prise de sang et chez l’anesthésiste.

 

Combien ça m’a coûté : les prix varient énormément d’un chirurgien à un autre. Celui qui m’a opéré est principalement un ORL, qui opère également en chirurgie esthétique, ses frais étaient donc de 1500 euros pour l’opération. Puis j’ai dû ajouter 300 euros de frais d’anesthésiste, et 700 euros de frais d’hospitalisation. Il faut veiller à bien choisir son chirurgien et à surtout ne pas aller au moins cher. J’ai eu de la chance, le mien ne me demandait pas grand chose, mais je connaissais son travail puisqu’il m’avait été recommandé par des personnes qu’il avait déjà opérées.

 

Est-ce que je me suis facilement habituée à ce nouveau nez : j’ai eu un petit choc en me voyant pour la première fois, je me suis dit que le fait de ne plus avoir ma bosse donnait l’impression d’un nez encore plus long et que ce n’était pas beau du tout. Le chirurgien m’avait dit que ça pourrait prendre jusqu’à deux mois avant de m’habituer ; j’aimais mon nez de profil mais j’avais encore du mal avec le rendu de face, au final j’ai mis trois semaines avant de m’habituer et d’aimer le résultat, notamment parce qu’au retrait du plâtre le nez est encore très gonflé.

 

Combien de temps j’ai gardé les fils : Les fils à l’intérieur des narines ont été retiré en même temps que le plâtre, en revanche les fils au niveau de ma cicatrice sont partis tout seuls au fur et à mesure, une vingtaine de jours après le retrait du plâtre

 

LE RÉSULTAT

Rhinoplastie avant
AVANT

 

Rhinoplastie après
APRES

 

Le chirurgien a donc retiré la bosse, et remonté mon nez que je trouvais un peu pendant. Je pense que le nez va encore légèrement changer durant les prochaines semaines, mais je suis au final ravie du résultat, et très contente d’avoir enfin franchi le cap, depuis le temps que j’en rêvais. C’est ma troisième opération (dents de sagesse et lipome) et ce fut la plus éprouvante, mais ça valait totalement le coup et si c’était à refaire je le referais sans la moindre hésitation. Je me sens véritablement mieux, je pense que c’est le plus important. Et avec le recul j’en garde un bon souvenir, tout le monde était tellement aux petits soins avec moi..

 

Bonne journée,

 

signature 2

Publicités

16 réflexions au sujet de « Mon expérience avec la rhinoplastie : suis-je superficielle? »

  1. Très belle avant et après!! et suis heureuse de voir un article comme le tien, écrit sincèrement et simplement. Moi aussi j’ai envie de me faire refaire le nez ou plutôt le profil – gros nez et menton fuyant. Ma maman a aussi franchi le cap pour une bosse. Cela ne me choque pas si la personne se sent mieux dans sa peau, si ça enlève de la douleur et des pensées négatives. Moi j’en ai marre ded remarques blessantes d’adultes et d’enfants. Merci encore !

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me touche ♡
      Je comprends totalement que tu en aies marre, les gens sont parfois très idiots.. Quoi que tu décides j’espère que tu finiras par te sentir mieux dans ta peau, c’est vraiment important pour s’épanouir 🙊
      À bientôt 🙂

      J'aime

  2. Coucou ma belle, merci d’avoir partagé avec nous ton ressenti sur cette expérience peu commune! Moi je ne trouve pas du tout que ce soit superficiel, si tu es plus heureuse maintenant et mieux dans ta peau alors tu as tout gagné! des bisous ma douce ❤

    J'aime

    1. Oui c’est ce que je me dis, je n’ai pas l’impression d’être refaite ou quoi que ce soit, donc je me dis que c’était vraiment nécessaire..
      Des bisous 💜

      Aimé par 1 personne

  3. Hello.
    Tu as bien fait de faire cette opération si tu te sens mieux maintenant. Je ne suis pas pour les abus de chirurgie mais je suis pour que les gens fassent ce dont ils ont envie, et en particulier s’enlever un complexe quand cela est possible.
    En plus, c’est très réussi, alors je comprends que tu sois contente!
    Bon week-end.

    J'aime

    1. Bonjour, je suis totalement d’accord avec toi, même si chacun fait ce qu’il veut de son corps, je ne suis pas pour les abus non plus.
      Effectivement, je me sens beaucoup mieux, c’est l’essentiel 🙂
      Merci pour ton commentaire, passe un bon dimanche!

      J'aime

  4. Coucou ! Je trouve que ton article et ton expérience sont très touchants ! Personnellement je trouve que ton nez d’avant était très bien, il n’a rien de choquant, mais comme tu dis parfois les remarques peuvent blesser et je pense que si tu ressentais ce besoin de te faire opérer, il faut respecter cette décision. Je suis moi-même très complexée de mes oreilles et c’est la raison pour laquelle je m’attache rarement les cheveux, et j’aime pas mon nez qui est tout droit et long. Je ne pense pas que j’irai jusqu’à me faire opérer, mais c’est vrai que ça peut changer la vie quand même ! En tous cas ton nez de maintenant est très joli et il te va super bien, ça change beaucoup le visage, mais il te va très bien ! 🙂
    Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous 🙂 Bon weekend, bisous !

    J'aime

    1. Coucou Roberta 🙂
      J’ai souvent essayé de passer outre, de me dire que ce n’était pas si grave, que ça ne se voyait pas tellement, mais le complexe était toujours plus fort, je ne voyais que ça, sur chaque photo et à chaque regard dans le miroir.. 😟 Oui ça change beaucoup de choses c’est vrai, je me sens mieux, comme ci ça ne me dérangeait plus qu’on me regarde, bon c’est extrême mais c’est un peu ce que je ressens. J’aurais tellement aimé ne pas avoir besoin de ça pour me sentir bien, j’aurais aimé savoir m’accepter comme toi 😟 Enfin, maintenant c’est fait et je pense que je ne le regretterai pas! Merci pour ton gentil commentaire. Passe un bon week end, bisous 💋

      Aimé par 1 personne

  5. C’est super cool d’avoir crée un article sur ton opération.Maintenant il ne te restes plus qu’à profiter de ton nouveau visage même si l’ancien était jolie aussi 🙂 bizzzzz

    J'aime

    1. J’étais réticente à le publier de peur qu’on me dise que je banalise la chirurgie esthétique, mais ça a été un moment important pour moi, j’attendais ça depuis si longtemps.. Merci pour ton gentil commentaire! Des bisous

      J'aime

  6. C’est cool d’avoir crée un blog sur ton opération.Le résultat est vraiment super même si j’aimais bien ton nez d’avant aussi après si tu te sens mieux maintenant c’est le principal 😉

    J'aime

Cet article vous a plu ? ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s